tengai no sora

La Fiction est un vaste lieu, qui a pour unique carte l'imagination!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Meilleurs posteurs
Momo-chan
 
Meruru sama
 
Ragmaho
 
sumire-chan
 
Admin
 
Yumi Tsukine
 
Anjuu
 
Rins
 
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 12 le Dim 10 Avr - 9:24

Partagez | 
 

 FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yumi Tsukine



Messages : 5
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 17
Localisation : Par ici... Ou bien par là!

MessageSujet: FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours   Sam 3 Mai - 19:56

Bonjour! Je vous présente ici le prologue de ma fiction sur l'arc du Weston College du manga "Black Butler".
Le prologue est court, mais les chapitres seront beaucoup plus longs. (Les chapitres font en moyenne 10 pages d'open Office en taille 12...)
Dans ce prologue, il y a un peu de vulgarité. Je suis désolé. De plus, il est très brouillons et beaucoup trop dans la description, encore désoler! ><
Bon. Je parle, je parle, mais je vais vous laisser lire maintenant.
Et veuillez m'excusez aussi pour les fautes à venir. (J'ai utilisé le site BonPatron.com, mais il reste toujours des fautes...)

Bonne lecture Minna-san~♥

Ps: Si vous lisez "Mary" pour le nom de l’héroïne c'est normal, j'ai modifier son nom alors si vous en trouvez veuillez me signaler s'il vous plaît. Merci!

Prologue:

Dans un quartier modeste d'une ville de la France. Une jeune fille ouvrit les yeux de bon matin.
Elle grogna par le dérangement que lui causer son réveil.

_ Yo-ka. Tait toi.

Elle éteignit son téléphone, s'empêchant de lui apprendre à voler par la fenêtre.
Quel blasphème! Elle aime la voix du chanteur de son groupe préféré mais.. Pas à 6 h 30 du matin!
Elle grogna et se leva. La jeune pris des vêtements au passage et commença à se diriger en direction de la salle d'eau d'un pas traînant. Elle déteste les lundis matin.
Après s'être enfermer dans la salle de bains, elle laissa ses vêtements tomber pour se diriger vers le miroir. Elle se regarda. Elle est ni dotés d'une grande beauté, ni d'une effroyable laideur. Elle est juste normal, avec sa peau blanche aux joues rougis par le froid d'hivers les desséchant, ses yeux tombant de couleur turquoise souligner d'affreuses cernes violette, un nez normal assez petit, une bouche pulpeuse, un visage rond qu'elle tente d'affiner avec ses cheveux.
Eux, deux mèches encadre son visage suivi d'une mèche cachant son oeil droit, laissant ses longueurs pousser jusqu'à sa poitrine. Sa chevelure voyante était de sa couleur naturelle, roux clair. Elle avait juste les pointes de couleurs violet.
Elle glissa sa main dans ses cheveux pour essayer de leur donner un peu de volume, puis, d'un geste lasse elle se déshabilla pour aller sous la douche.
L'eau la réveilla en douceur pendant qu'elle frotta son corps et ses cheveux pour tous laver.
Une fois sortit, elle essora ses cheveux et enroula une serviette autour de son corps.
Elle pris son séchoir et l'alluma. La tête en bas, elle sécha rapidement ses cheveux.
Une fois ceci fait, la rousse s'habillât. Elle porté une chemise à épaule dénuder noir, les manche évaser, plusieurs décorations rouges et bordure à motif écossai rouge ou dentelle rouge foncé. Elle enfila son pantalon noir décorer de chaine qu'elle maintenue avec une ceinture cloutée et ses bottes noires et rouge à sangle.
Une fois habillée, la jeune fille pris un peigne pour démêlé tout ça. Après plusieurs insultes envers ses cheveux, elle réussi à exterminer tous les noeuds. Elle s'empressa de prendre un lisseur pour aplatir et chasser les mauvaises boucles. Elle passa un coup de laque puis crêpa ses cheveux.
Sa coupe était tous a fait idéal pour le genre de coiffure qu'elle aime. Ils sont presque aux épaules, mais les longueurs de son dos lui arrivent à la poitrine. De plus, elle est parsemée de mèche plus courte.
La rousse crêpa puis brossa, crêpa, lissa. Elle continua ces gestes jusqu'à avoir le résultat qu'elle voulait. Sois, une coupe "visual kei". Les mèches courtes rebiquant vers le haut, sa frange lisse par-dessus son oeil droit, les longueurs courtes ébouriffées et les longue lisse.
Elle soupira. Plus que le maquillage.
La jeune fille attrapa sa trousse à maquillage, attacha ses cheveux tombant sur son visage avec des pinces, puis débuta son opération "camouflage, maquillage."
La jeune visual kei s'hydrata le visage avant de passer un coup de fond de teint un demi-ton plus clair que le sien sur le visage, elle s'acharna à cacher ses imperfections, bouton et taches de rousseur. Une fois réussi, elle appliqua de l'eye ligner sur toute la surface de sa paupière, sur crayon blanc sur le coin interne de l'oeil, estompa le noir avec du fard marron sur l'extrémité externe et appliqua un trait rouge au-dessus. Elle mit du mascara et des faux cils, mis du rouge à lèvre rouge sous du noir et fini enfin sa préparation.
Elle jeta un regard à la pendule, 8 h. Elle allait être en retard!
Elle accourra dans sa chambre, jeta dans son sac toutes les affaires lui passant sous la main. Elle regarda deux secondes son nom écrit sur son carnet, "Elliot Taylor", avant de le jetait lui aussi dans sa bandoulière noire avant de le fermer. Elle déteste son nom. À cause d'une erreur elle avait un nom de garçon.
Elle la passa rapidement sur son épaule puis descendit en trombe dans la cuisine chopper une tranche de brioche qu'elle fourra dans sa bouche et couru dehors, attrapant son manteau au passage.
Sur la route, elle courut en finissant sa tartine en direction du lycée. À l'arrêt de bus, celui-ci lui passa sous le nez. Renfrogner, elle du lui courir après, mais fini part abandonner et prendre divers chemins pour arriver devants son lycée.
Il est grand, blanc, des grilles noires très haute datant de la fondation (elle doit être du XIIIe siécle!) à l'entrer.
Elle passa les portes pour arriver dans l'immense cours.
"Lycée de riche" pensa-t-elle. Elliot n'est pas riche. Loin de là. Elle a eu une bourse pour y rentrer, une bourse de catégorie art.
Il fallait qu'elle aille "dans un lycée plus avancer pour qu'elle ne s'ennuie pas" à dit son prof d'art. C'est grâce à-lui qu'elle est là et elle ne s'en plaint pas. Il a un bon niveau, une bonne réputation, la seul tache au tableau c'est...

_ Alors, la goth'? Tu t'es bien coupé les veines?

Les élèves. Elle lança un regard assassin à la blonde refaite à côté d'elle.

_ Alors, la bimbo, tu t'es bien fait sauter?

Ce n'était pas elle qui avait dit cette phrase.
Elliot tourna la tête vers une fille un peu plus grande qu'elle, les cheveux courts brun attacher en petite queue de cheval.

_ Sale hippie! Moi au moins je suis désirable!
_ Oui, désirable à se faire b*iser puis lâcher!

Son amie la tira dans une autre direction pendant que Kelly (c'est son nom) piquer une crise mémorable.

_ Sérieux, faut qu'elle se calme la fifille à papa!

_ Ouai. Merci Laëti!

Elle la regarda avec un grand sourire de gamin. Elles se dirigèrent vers un petit groupe, deux trois garçons et une fille. Laëti la lâcha en criant un "à toute à l'heure!" avant de courir les rejoindre.
Elliot se retrouva toute seule. Elle rentra dans l'établissement, parcourant les couloir à la recherche de son casier. Une fois trouvé, elle l'ouvrit pour découvrir plusieurs papier écrit dessus des messages du genre "sale gothique" "va te pendre" "tu veux un rasoirs? T'as du tous les utiliser".
La rousse les déchira avant de les laisser par terre. Non elle ne se coupe pas les veines, non elle n'est pas dépressive et elle n'est pas gothique!
Après avoir prit ses affaires elle claqua violemment la porte de son casier.
Une sonnerie stridente la fit sursauter. Heures de cours.
La visual kei se traîna en salle de classe d'un pas traînant, longent les couloirs pleins d'élèves entrant en classe, mais qui la regarda en chuchotent quand même.
Un élève ricana quand elle passa devant lui, elle se retourna vite fait en lui lançant un de ses regards à glacer le sang. Celui ci ce tut et rentra en classe.
Elliot en fit de même, quand elle entra, toutes les conversations se tut avant qu'ils chuchotes sur son passage. Le sujet de conversation soupira devant temps d'immaturité pendant qu'elle se dirige vers le fond de la pièce. Elle s'arrêta quand elle atteins la table de la fameuse Kelly.
Celle-ci avait mit son cartable juste devant son passage pour qu'elle tombe, du moins à la base.
La rousse regarda la décolorer en haussant un sourcils avant de prendre le cartable fuchsia et continuant sa route. Il n'en fut pas longtemps pour qu'elle se mette à l'insulter.

_ Eh la blondasse tu t'calme ? T'est pas foutu de fermer ta bouche en botoxe ne serais-ce qu'une minute? Tu me provoques depuis le début de l'année alors je te réponds aujourd'hui et bien clairement. Allez-vous faire foutre toi et tes faux seins.

La visual kei jeta le sac rose par terre. Tous son contenue se renversa sur le sol.
Elliot se tourna vers le reste de la classe.

_ Quoi? Moi aussi je peux répondre.

Puis elle se dirigea vers sa place au dernier rang. Le professeurs arriva peut après et commença son cours.
Français. Ah ce qu'elle déteste cette matière, elle était tellement ennuyante.
Justement, tellement qu'elle ne sentit pas ses paupières se fermer, ni la chute de sa tête rencontrant son pupitre.
C'est le bruit d'un choc qui la réveilla plusieurs minutes plus tard. Elliot se releva en sursaut, toujours un peu dans les vapes. Son professeurs se tenait devant elle, les bras croisés, les sourcils se rejoignant presque de colère. Elle déglutit, sa sentait vraiment pas bon tout ça...
Au final, elle reçut une heure de colles. Elle va mourir quand elle rentrera.
Jamais Elliot fut aussi heureuse d'entendre la cloche indiquant la fin du calvaire. Comme à son habitude, elle fut la première sortie.
De plus, l'humeur de la rousse s'aillant d'autant plus améliorer quand elle remarqua son cours suivant. Deux heures d'art entrecouper par la pause suivi d'une heure d'application musicale. Rien que pour les cours elle se fichait des autres. Elle ouvrit la porte de l'atelier et se posa sur son tabouret, posant ses affaires à côté. En avance, comme d'habitude.

_ Eh bien, ne serait-ce pas Elliot?

La visual kei releva la tête de son sac pour saluer son professeur. Un homme de la cinquantaine, cheveux gris, très grands et malgré son vieil âge il se tenait parfaitement droit. Sa tenue ressembler clairement à celle porter par les majordomes. Surtout à cause de sa veste à queue de pie.

_ Bien le bonjour Professeur Chelson.
_ Comment s'est passé ton week-end? Tu as fini le tableau que tu as en projet?
_ Presque, les dernières finitions sont toujours les plus délicate.
_ Eh bien, j'ai hâte de voir ça.

Il repartit derrière son bureau. Les élèves sont vraiment longs aujourd'hui, vraiment. Ils arrivèrent masse de cinq à sept en riant. Malgré qu'il se faisait réprimander par le professeur, ils avaient toujours le sourire.
Après tous, ils étaient ensemble, tout va bien pour eux. Ensemble... Elliot soupira à fendre l'âme. Pourquoi l'exclu t-on juste pour son look?
La jeune fille retiens un soupire, le cours commença.
Chaque jour c'est comme ça. On l'oublie, la hue, se moque d'elle... Mais ce n'est rien, elle à l'habitude. Elle aimerait bien avoir au moins une amie...
Certes, il y a Laëtitia, mais elle a ses amies qui ne l'apprécie pas vraiment alors...
La cloche de la fin de journée sonna après plusieurs heures. Elle sortit de l'établissement d'un pas rapide, mettant son casque audio d'où le mélange de visual kei et de musique traditionnelle caractéristique du groupe Kiryu emplissez ses oreilles. La rousse s'arrêta devant le passage clouté, couper du monde.

Elle soupira.

Soudainement, une main la poussa. Elliot se retrouva au milieu de la route et...

Quelque part dans le monde, un jeune homme adosser à un arbre regardé vaguement le lac à quelques pas de lui.

Il soupira.

Un objet brillant attira son attention, il se pencha légèrement, mais une main se posa sur son dos pour exercer une pression. Il bascula en avant et...

Dans une immense salle à manger richement décorer, un jeune homme blond aux allures noble était assis à la grande table d'on une nappe blanche brodée or cacher le bois sculptée du support.

Il soupira.

Il porta la tasse de porcelaine d'on un thé fumant à ses lèvres pour en boire une gorgée. Il s'étouffa en sentant le liquide lui brûler la gorge comme un acide pourrait le faire. Il toussa en lâchant sa tasse et...

Sur le toit d'une maison d'un typique japonais, un jeune homme était en train de réparer le toit trouer par le temps. Celui ci effaça de son bras les gouttes de transpiration apparaissant sur son front.

Il soupira.

Il recula légèrement pour la réparation mais le support qui devait le maintenir fut enlevé et...

Le crissement des roues.
Le bruissement d'un pied glissent sur l'herbe.
La tasse se brisant.
Les outils tombant du toit.

Le camion à moins d'un mètre d'elle.
Le bruit d'un corps tombant à l'eau.
Les spasme et le sang s'échappant de sa bouche.
Le son de la tête heurtant un rocher.

Puis un immense cri qui sembla résonner dans le monde, d'ont de multiple goutte rouge tacha le ciel bleu.

La jeune fille suffoqua, se tenant la poitrine, les yeux écarquiller, de la sueur coulant de son front. Elle regarda autour d'elle. Elle était de l'autre côté de la route. Sans aucune égratignure.
Elliot se retourna à moitié, mais fini par attraper son sac pour courir dans la ruelle devants elle. La voix de son chanteur comme unique source de son, elle courra paniquer jusqu'à chez elle. Elle rentra en trombe, monta bruyamment les escaliers, rentra dans sa chambre, jeta son sac, sa veste et ses chaussure à travers la pièce, éteignis son Mp3 pour le poser sur son bureau et se laissa tomber dans son lit.
Essayant de calmer ses spasmes.
Tous ça... Ce sang, son cri... Cette douleur...
Elliot reteins de peu un haut le coeur.
Ce n'était qu'un rêve. Tous. Qu'un rêve.
Et c'est comme ça qu'elle s'endormit immédiatement, encore traumatisé de ce qu'elle à vécut.

Yumi Tsukine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragmaho



Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2014
Age : 16
Localisation : VK Land ( ̄▽ ̄)

MessageSujet: Re: FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours   Mer 28 Mai - 14:36

*première lignes* -Ah ah Yo-Ka tu t'es fait jartet !

*plus tard* -Gothique... Se couper les veines... C'est du VK et c'est loin d'être dépressif ! °A°

*a la sortie de cours* -Elle écoute du Kiryuuuu !!! Nyaaaaa

*just après* hein ? What ?! Qu'est-ce qu'il se passe, pourquoi y a des gens qui meurent ainsi que le personnage principal ?! je veux savoir !!!

*a la fin* ah ben non elle est pas morte... 'M'en fout ! Je veux savoir !!!

Bref, tu l'auras peut être compris, je veux la suite :3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yumi Tsukine



Messages : 5
Date d'inscription : 03/05/2014
Age : 17
Localisation : Par ici... Ou bien par là!

MessageSujet: Re: FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours   Jeu 29 Mai - 12:54

Eh bien eh bien... Bonjour mes petits choux!
Me revoici pour la suite de cette fiction sans nom! (j'ai vraiment pas trouver de nom... .___.)
J’espère que le début vous à plus, mais avant je vais répondre à ma review (habituer de FanFiction.net)

Ragmaho: Hey mon petit caméléon! 8D Tu est ma toutes première (et seul) review! (Et aussi ma seule lectrice). Mais c'est pas grave! Temps que j'ai une personne qui me suit, je poste la suite! ;D
Eh bien oui, Yo-ka c'est fait jartet! Le pauvre chou! XD
Je suis d'accore avec toi, c'est du Visu' c'est pas dépressif du tout. -.-
Yeay! Kiryu Powaaaaaa! \o/
Hi hi~
Et bah oui, mais y a que moi qui sais~ (pour l'instant)
Hé hé, et la voilà la suite~
Merci de lire et j'espère te revoir pour ce chapitre!
Bye mon caméléon d'Amuuuuuuuur!

Je vous poste donc la suite!

Chapitre 1 (version non corrigé -sa arrive bientôt-):


La jeune fille ouvrit les yeux. Elle n'était plus chez elle, dans son lit mais allonger, sur des feuilles mortes et de la terre fraîchement sécher. Elle se trouvait allonger dans une forêt.
Elliot se releva, sans vraiment comprendre mais pendant sa tentative, elle manqua de tomber. C'est comme sa qu'elle remarqua les bottes marron à bout et talon en cuir noir, semelle à talon de 5 cm de haut, plus dur que du bois. Le modèle était semblable aux bottes portées aux XIXe siècles.
Une fois parfaitement debout, la rousse manqua de pousser un cri de surprise. Il n'y avait pas que ses chaussures à avoir changer, mais sa garde robes entière.
La jeune fille examina ses habits actuel.
Son nouvel habillage été constituer d'une chemise blanche par dessous un gilet de costume sans manche noir, lui rappelant ceux porter par les majordomes. Une jupe évaser lui arrivant jusqu'en dessous des cheville de couleur noir lui faisait office de bas. Elle caressa la matière pour reconnaître de la laine mélanger, rendant le tissue doux et agréable à porter.
"Comment je suis arriver là, et surtout pourquoi on ma changer de vêtements?" Se demanda t'elle prise de panique.
Elliot fit quelque pas, pensant à s’enfuir. Elle commencer à vraiment avoir peur.
Son pieds rencontra un très gros objet, elle baissa la tête pour apercevoir une grosse malle servant à transporter, si sa mémoire est bonne, des vêtements.
Piquer de curiosité, Elliot se baissa à la hauteur de la valise pour mieux la détailler.
Elle était faite en vieux cuir marron, coupe simple, des lanière de la même matière que la valise à boucle de fer rouiller qui la maintiens fermer.
Une petite plaque doré attira l'oeil de la jeune fille, il y été graver son nom dans une belle écriture.
"si mon nom y est marquer c'est que je peut l'ouvrir."
Après cette courte réflexion, elle délassa la valise pour l'ouvrir. Elle vit une montagne de vêtement, tous de ton sombre à part quelques exceptions  Aussi, à son grand damné, la majorité était que des jupes ou robes, sinon il y avait des chemise, corset et sous vêtement du XIXe siècles, des chaussure et des veste.
Elle sortie l'une des veste pour découvrir avec stupéfaction celle qu'elle avait dessiner il y avait un an de cela.
Elle est rouge, tailler en tailleur, a des épaulette doré d'ont de fine chaîne de même couleur pendés. Deux longue débutant de l'épaulette droite pour s'accrocher au coté gauche de la poitrine, sur la poche extérieur. Une ceinture noir viens cintrer la taille.
Inspiration militaire.


Elliot la plia et rangea son chef-d'oeuvre proprement avant de reprendre l'inspection. Pendant celle ci, un éclat l'aveugla, ce reflet provenait d'un miroir. La rousse attrapa son manche pour l'inspecter.
Magnifique, il n'y a pas de doute. Le manche et les bordure sont en argent ciselée, laissant apparaître divers motif floraux.
Ses yeux glissa sur son reflet. Elle lâcha un cri de stupeur en laissant l'objet tomber sur le tas de vêtement  Ce n'était pas elle dans ce miroir! Cette femme était beaucoup trop belle!
D'une mains tremblante, Elliot le repris pour s'y regarder à nouveau.
La jeune fille dans le reflet est vraiment belle, un visage beau et fin d'une blancheur à rendre jalouse la plus belle des poupée de porcelaine, sans aucune imperfection, ses grands yeux turquoise border de long cils été entourer de khôls sous du fard à paupière noir, son nez légèrement retrousser, ses lèvres pleine et bien dessiner aillant étaient teinter de noir...
Elle passa sa mains au ongles bien limer (normalement elle se les ronges) sur une de ses joues. Le reflet rendit le mouvement.
La rousse ne su pas si c'était un rêve ou la réalité, mais dans ce miroir c'est bien elle.
Ses cheveux aussi ont été modifier. Ils on garder leurs même couleur roux clair mais leurs longueur n'était plus les même.
Une épaisse mèche manger la moitié de son oeil gauche, certaine mèches de même longueur passer sur son visage.
Ils lui tomber maintenant jusqu'au milieu du dos. Des mèches inégale parsemer l'ensemble de sa chevelure.
Une mèche était blanche, seul contraste de couleur dans ses cheveux.


Elliot n'y comprenais vraiment rien. Elle remarqua un ruban noir nouer autour son cou. Dans le centre du noeue, un Dahlia violet y est accrocher.
Elle n'en fit guère attention, reposant le miroir, ferma la valise et s'y assis.
C'était un rêve, oui. Un bien étrange rêve.
Sur de cette explication, elle retroussa la manche gauche et se pinça violemment la peau. Un imperceptible gémissement de douleur franchit ses lèvres  mais rien. Elliot est toujours dans la forêt. Renfrogner, elle continua encore et encore. Elle ne s'arrêta qu'une fois l'avant bras presque totalement rouge.
La jeune se mordit la lèvre en remettant sa manche comme il faut.
"Où je peut être. Voyons, hier j'ai étais en cours, j'ai fermer le clapet de Kelly, je me suis prit une heurs de colles et j'ai rien manger à midi car tous étaient à vomir... Jusque là tous est normal. Ah oui! J'ai manquer de me faire écraser par un camion. Enfin il ma louper.. Et heureusement. Alors qu'est-ce que j'ai fait? Je me suis coucher et voilà. Sa m'avance pas tous sa! Au contraire même, ça m'enfonce! Bon sang je suis où et pourquoi je suis comme sa?"


La visual kei se releva d'un coups, attrapant au passage sa valise. "Qu'est-ce qu'elle est lourde!"
Après cette pensée elle commença à marcher. Ne sachant pas où aller, elle se dirigea tous bêtement droit devants.
Les arbres autour d'elle se ressembler, dénuer de toute feuilles. Droit, fin, mort. Comme si il y a eu un incendie. Rien qu'à cette idée elle frissonna. Elle n'aimait pas trop le feu.
Après plusieurs minutes (heures?) de marche à traîner son lourds bagages, elle vit se qui semble être un arc droit devants. Elle s'y approcha, accélérant la cadence aillant espoirs de trouver la sortie de cet enfers.
Sa constatation fut qu'autour, tout était maintenant vert. Comme dans une forêt dans les conte.
Elle passa l'arche de couleur violet et trouva un carré délimiter par quatre très grands archet, d'ont le siens. Elle remarqua qu'à l'entrée des trois autres, des personne y était poster et, comme elle, avait un aire perdu.
Sous un arc rouge, un homme très grand et fin s'y trouvait. Son visage est en triangle, au trait délicat et agréable, il à les cheveux d'un blond clair lisse tombant gracieusement sur ses épaules. Ses yeux d'un éclat d’émeraude magnifique sont border de long cils. Sa ligne général semble féminine et soigner. Il porte les même habit que les trois autres, son même ensemble pour le hauts, mais un pantalon noir et des chaussure en cuir de même couleurs. Une rose rouge est accrocher à son gilet. Il ressembler à un Lord.
Sous un arche bleu, un homme tous aussi grands (mais un peu moins que le précédent) se tenais droit. Son visage est fin, ses yeux marron plus sévère sont masquer par une fine et délicate demi monture de couleur noir. Ses cheveux châtain foncer encadrer son visage, ils ne sont ni trop longs, ni trop court. Lui à une gertiare accrocher au gilet.
Et enfin, sous l'arche vert., quand elle vit le jeune homme le coeur de la rousse manqua un battement. Il été le sosie de son chanteur préférer, Yo-ka du groupe DIAURA dans le clip Sirius.
Un visage ovale aux trait fin pâle, des cheveux mi-long noir au mèche inégale ébouriffer et lisse avec plusieurs mèches fine de couleurs blanche. Ses yeux légèrment brider marron border de longs cils maquiller soigneusement de noir et de violet. Son oeil gauche est plus exagérer sur le noir, comme dans le clip, mais ses deux yeux sont de même couleurs chocolat. Il se tiens courber, les pouces dans les poches. Il a des mitaine en cuir noir et un ras de cou clouté comme élément différents des autres. Lui a deux feuilles de houx.


Ils s'été tous entre regarder, avant d'avancer tous d'un même pieds vers le centre, traînant leurs encombrant bagages derrière eux.
Ils se regroupa, en un petit cercle. Ils pose leurs bagages, tous aussi lourds que ceux des autres. Celui à la rose rouge toussota avant de prendre la parole.


_ Eh bien, bonjour. Je m'appelle Vincent, Vincent Montchester. Ravi de faire votre connaissance.
_ Bonj... Enchantée... Je suis Elliot Taylor... Continua t'elle intimider, baissant légèrment la tête pour cacher ses joues prenant une légère teinte rosé.
_ Ravie à moi aussi. Je suis Aden Derick. Fit le châtain en remontant d'un geste machinal ses lunettes.
_ Moi c'est Kanon Kawada... Enchanté. Fini le sosie de l'idole de la rousse d'un ton blasé, les mains dans les poches.


Un silence gêné s'en suiva. Silence que le prénommer Aden brisa de nouveau.


_ Eh bien, quelqu'un serait-ils se que nous faisons dans cet endroit et pourquoi mon apparence à était modifier?
_ Ton visage à aussi changer? S'écria Elliot étonner.
_ Oui.
_ Le miens aussi, je n'ai même jamais était aussi beau! S'élança le blond.
_ Et moi je n'ai pas d'ordinaire la même apparence que Yo-ka... Lâcha celui porteur du houx de son même ton blasé.
_ Yo qui?
_ Yo-ka. Le chanteur du groupe visual kei du nom de diaura. Fit la visual kei, ne laissant pas ce dernier parler.
_ Tu connais?
_ C'est ma drogue.
_ Points commun.
_ Pouvons nous retourner à notre principal sujet de conversation? S'impatienta le représentant de la couleur bleu.
_ Excusez moi. Répondit-ils en même temps.
_ Bien. Il remonta machinalement ses lunettes. Nous devons maintenant savoir où nous somme et comment somme nous arriver la.
_ Eh bien... Nous pouvons nous rappeler si quelque chose de particulier c'est produits hier. Proposa le Lord soudainement sérieux.


Ils se mirent tous à réfléchir.


_ Eh bien. Commença la seul fille du groupe. Hier j'ai failli finir sous un camion que j'ai éviter de peu...
_ Moi j'ai chuter du toit de la maison de mes grands parents en essayant de le réparer.. Je suis tomber et j'ai était pas mal sonner... Continua le prénommer Kanon.
_ On a encore essayer de m'empoisonner... fit ce fameux Vincent.
_ Et moi j'ai failli me noyer.
_ Nous avons donc tous eu un accident comme point commun.
_ J’espère qu'on est pas mort... Soupira la porteuse du Dahlia.
_ Elle n'à pas tord...


Le vert et la violet commença à angoisser légèrment.

_ Sinon, pourquoi tu à dit "encore" en parlent de ton empoisonnement? Demanda Elliot pour penser à autre chose.
_ Eh bien, en temps que petit fils d'un cousin proche de notre reine Elizabeth, je suis souvent cible à se genre de chose.
_ Ah... Commença t'elle avant de remarquer un détail. Reine Elizabeth?! Tu est Anglais?
_ Bien sur qu'elle question! Pas toi?
_ Non, je suis Française!
_ Impossible, je suis Japonais et je ne comprend pas un mot français!
_ Je suis Américain... Comment arrivons nous à nous comprendre?


Ils réfléchit, tous concentrer. La seul fille sentit un regards poser sur elle. Elle releva la tête vers le lord.


_ Qui à t'il Monsieur Montchester?
_ Je me demander... Sans vouloir vous vexer... Elliot est...
_ Un nom de garçon, je sais. Mais une infirmière à mal fait son boulot et l'erreur à était irréparable  On était déjà enregistrer le garçon et moi. Le coupa t'elle
_ Pauvre gars qui doit subir un nom féminin. Décréta le porteur du houx.
_ C'est sur qu'avoir Anne-Elizabeth comme nom sa doit pas être facile tous les jours...


Ils se regardèrent avant d'éclater de rire, aillant surement la même visions d'un jeune garçon se présentant devant une classe comme Anne-Elizabeth.
L'Américain grogna.


_ Vous ete bruyant tous deux. Fait moins de bruit, je réfléchit!


Ils s'arrêtèrent en même temps, répriment leurs fou rire. Le Lord anglais eu un petit rire discret.


_ Vous ête bien drôle!


Soudainement, le sol se mit à trembler. Comme si une armée de 1000 soldat portant des armures de plomb avancer en marche militaire. La jeune et l'anglais tomba au sol sous le choc, pendant que les deux autres essayer de tenir debout. Quand tous se stoppa , un très large chemin c'était former entre l'arche bleu et vert, même les arbres s'était décaler  Au loin, un bâtiment en petit se former. Quatre ombre approcher.
Vincent se leva et en tout bon gentleman, proposa son aide à Elliot qui accepta volontiers.
Une fois tous debout, ils observèrent les formes s'approcher, aillant un peu peur. Même Aden qui sembler si calme avait de la sueur froide.
Les formes se trouver être 4 jeune hommes. Tous différents. L'un a les cheveux long blond, les pointe attacher avec un ruban rouge, le même aire noble que Vincent. Et justement, il avait la même rose rouge accrocher à la boutonnière de sa veste. Le deuxième avait des cheveux court, couper en bol, des fine lunettes sur le nez. Il détient la Gertiare. Le troisième est grand. Les cheveux platine en arrière, plaquer contre son crane, une batte de criquet à la mains, il porte le houx. Pour finir, le dernier est courber, il porte une sorte de manteau très large noir à capuche masquant ses cheveux noir avec une épaisse mèches blanche au coté droit du visage. Elliot vit qu'il avait le même Dahlia qu'elle.
La jeune fille déglutit, s'approchant un peu plus de kanon, lui agrippant la manche.
Les quatre nouveau arrivant se séparèrent en deux groupe, laissant apparaître un homme de la cinquantaine. Cheveux gris et yeux noir, un uniforme de même couleur. Il aborder un sourire chaleureux en se courbant. -Il rappelait à Elliot son professeur d'art...-


_ Bienvenue jeunes gens, permettez moi de me présenter. Je suis le vice principale du Weston College, Mr. Harden. Je suis sur que vous voudriez avoir plus d'information sur la raison de votre admission.
_ Justement j'aimerais savoir... Commença Aden mais vite couper par le vice principal.
_ Les questions attendra. Suivez nous. On vous expliquera tous en détail au bureau.


Silence. Personne n'osez bouger. Elliot regarda son groupe puis l'autres en face, en passant elle eu la désagréable constatation qu'elle soit la seul femme. Elle avança en silence, chercha des yeux sa valise. Elle s’accroupit pour mieux voir les inscription.
"Aden Derick" Non, "Vincent Montchester" non. Elle se pencha sur le coté pour voir la suivante, "Elliot Taylor" Oui!
La propriétaire se releva en vacillant, car elle marcher sur sa jupe. Elle remit ses habits convenablement et les épousta avant d'attraper sa valise... Qu'elle fit tomber sur son pieds. Elle se reteint de pousser mille juron en bon latin en destination de la valise.
Ah oui. Elle est lourde cette saleté. La rousse la reprit, mais d'une poigne plus ferme cette fois. Elle commença a s'avancer mais s'arrêta en se tournant vers ses "camarades".


_ Vous attendez le déluges?


Kanon fut le premier à réagir, il prit sa valise en vitesse pour rejoindre sa nouvelle amie. Sans suivit de Vincent qui "en temps que gentleman ne laisserais pas une innocente jeune fille en compagnie de tous ces hommes qui la brusquerais."


_ En quoi il me brusquerais? Demanda la visual kei.


La seul réponse du japonais fut de lui caresser les cheveux d'un aire blasé accompagner d'un "tu est trop innocente." Aden prit aussi sa valise pour suivre le groupe.
Les nouveau arrivant se retournèrent et commencer à avancer, les invitant ainsi à les suivre.
Timidement, ils marchèrent à la suite des 5, avec quand même un bon écart de plusieurs mètres entre eux. Vincent et l'Américain parler un peu pendant qu'Elliot se débrouiller à essayer de garder sa valise en mains et Kanon regarder le paysage. Les grand arbres vert et le ciel bleu avec quelque rare nuages blanc l’intéressait vraisemblablement.
Un gros bruit avec un beau juron fit tourner les tête des trois camarades vers Elliot. Sa valise lui à encore échapper et lui a encore écraser le pieds. Les guides, eux continue leurs marches sans rien dire. Bon.
Quand la jeune fille se pencha pour reprendre son bagage, une autres mains entra dans son champs de vision et l'attrapa. Elle se tourna vers Kanon.


_ T'est malade, elle est beaucoup trop lourde!
_ Il est inconvenant pour un Lady de porter d'affaires aussi lourde. Chantonna presque Vincent.


Elle le regarda sans comprendre avant d’accélérer le pas, étant à la traîne.


_ Merci Kanon!
_ De rien.


Kanon. Kanon... Ce nom, elle connaissait sa signification. C'était quoi déjà..? Ah oui!


_ "Doux rêve."
_ Hein?
_ La signification de Kanon, "Doux rêve". Enfin je crois.
_ Tu m'apprend un truc! Rigola ce dernier.
_ Jolie signification... Pleine de poésie! Déclara le Montchester.
_ Ce n'est qu'un nom Vincent. Fit Aden.
_ Rabat-joie! Cria en coeur les trois autres.


Sur tout le trajet, ils papotèrent tous les quatre de divers sujet.
Une fois arriver devant une énorme grille noir, tous se tut. Ils suivirent leurs guide à l'intérieur du bâtiment jusqu'à un énorme bureau.
Ils était, tous droit. Sur un large tapis rouge, devant eux, sur cinq petite estrade se tenais l'énorme bureau avec assis derrière Monsieur Harden. Un énorme vitrail de plusieurs mètres de haut s'imposer derrière le vice président, avec une gigantesque horloges se balançant d'où les imposant rouage sont accrocher au plafond. 2 imposant orges sont poser au coin de l'énorme pièce de la taille d'une église. A gauche se tiens le Dalhia et la Gertiare, à droite se tiens donc en face à face le houx et la rose rouge.
Personne ne parle, seul le léger bruits des rouages semble déranger ce silence quasi religieux.
Le vieille homme, toujours tout sourire prit ce qui semble être une pile de 4 dossier, ce geste fit immédiatement réagir le Derick.


_ Excusez mon impolitesse mais, pouvons nous av...


Il fut de nouveau couper par le vice principal d'un mouvement de mains.


_ Avant tout, nous devons voir si vous avez été placer dans les bon dortoirs  Fit calmement le vice président.


_ Dortoirs?! S'écria les quatre concernés.


Il prit le premier dossier de la pile pour l'ouvrir devant lui.


_ Elliot Taylor...?
_ Oui. Fit la concerner.


Les regards étonner des cinq se posèrent sur elle, qui, part gène se cacha derrière la personne à coté d'elle, soit Vincent. Ce dernier lui sourit pour l'encourager.


_ Eh bien... Votre nom est masculin, nous trompent sur votre sexe... A moins que...
_ Je suis une femme! S'indigna t'elle.
_ Elliot, du calme... Fit doucement le Lord en lui tapotent l'épaule, une goûte de sueur coulent sur sa tempe trahissant son stresse.
_ Ce n'est rien, après tous un peu de lueur féminine ne fera pas de mal à notre bonne vieille école! Et la tradition ne mentionne pas une interdiction au femme. Rit le cinquantenaire avant de reprendre son sérieux.


Le Montchester chuchota un "tu voie, n'est pas peur." qui la rassura un peu, certes  mais qui ne desserra pas la prise qu'elle maintenait à son bras. Au grands malheurs de Vincent. Faut pas croire mais elle à des ongles la petite!


_ Donc... Évaluons votre dossier. Niveau scolaire normal, mauvaise en matière scientifique mais dans les trois première dans les matière littéraire  Mauvaise en sport mais bonne escrimeuse et forte en art du cirque, viens d'une famille moyenne... Il leva les yeux vers elle comme pour lui demander si touts était correct, se qu'elle aquiessa d'un signe de tête. Bien, après... Oh!


Il était étonner avec un grands sourire, se qui la rendait encore plus nerveuse.


_ Quelle bonne surprise!
_ Qui à t'il Monsieur Harden? Demanda l'homme au Dahlia.


Il sourit de plus belle en la regardant.


_ Vous avez gagner trois concours de piano et deux de violon. Vous ête très bonne en peinture et en dessin, vous avez intégrer l'un des plus grands lycée artistique d'Europe avec une bourse gagner haut la mains. Mademoiselle Taylor, votre profile artistique est spectaculaire.
_ Spectaculaire, quand même pas. J'ai juste gagner quelque concours, je me débrouille en art et eu beaucoup de chance lors de l'épreuve de bourse.
_ Il est aussi marquer que vous vous sous estimer énormément et que vous avez un très grand manque de confiance en vous.


Sa lui cloua le bec. Comment sa se fait qu'il y est se genre de détail dans un dossier scolaire?!


_ Votre affectation n'est pas à changer, vous seriez donc au soin de monsieur Gregory Violet, préfets du dortoir "Violet Wolf". Déclara t'il comme un juge décidant de la sentence d'un prisonnier.


L'homme au Dahlia leva la tête, il est donc préfets. Bon sang c'est quoi ce bordel?!


_ Passons maintenant au suivant dossier. Le vice principal ferma le dossier , le posa à coté et prit un nouveau avant de l'ouvrir. Vincent Montchester?
_ Oui?
_ Vous avez de bonne note dans toutes les matières mais vous brillait particulièrement en poésie et en langue morte. Votre niveau sportif est normal mais plus particulièrement au criquet. Votre niveau artistique est assez mauvais...
_ C'est exact.
_ Mais votre famille est dans les sphère les plus élever. Vous ête le petit fils d'un cousin de la futur reines Elizabeth II.
_ Tout à fait.
_ Votre affectation n'à donc aucun changement. Vous serez admis dans le dortoir "Scarlet Fox" avec Monsieur Edgar Redmond comme préfet.
_ Enchanté! Fit se dernier.
_ De même.


Le vice président rangea son dossier pour repéter ses précedent geste.


_ Aden Derick?
_ Présent.
_ Eh bien, Vous exceller dans toutes les matière sauf artistique et sportive. Votre niveau est telle que vous avez intégrer l'un des plus grands lycée d'Amérique. Votre famille est assez bien placer mais reste modeste.
_ C'est sa.
_ Vous allez donc sans faute dans le dortoirs de Lawrence Bluer, le dortoire "Sapphire Owl".
_ Comme il se doit. Fit l'américain en remontent ses lunettes.
_ Et pour finir, le vice principal prit le dernier dossier. Kanon Kawada?
_ Hmm?
_ Votre niveau scolaire est normal, vous venez d'une ancienne familles de samouraï et votre niveau artistique est mauvais mais votre niveau sportif est impressionnant. À vous seul, ête le capitaine de votre club de tir à l'arc, de foot et de Kendo. Vous ête dans un lycée spécialiser en sport.
_ C'est sa.
_ Votre affectation est donc à "Green Lions", Herman Greenhill sera votre préfets.
_ Très bien.


Un silence tomba.

_ Je suppose que vous attendez des explication maintenant.
_ Oui. Nous souhaiterions savoir notre venue ici et surtout la raison de notre affectation. Fit Aden sur de lui.
_ Eh bien...
_ C'est une longue histoire. Fit le préfets de "Violet Wolf".
_ Après d’évènement  les préfets ici ont étaient renvoyer. Mais nous nous somme rendu compte qu'à partir de se moment, la distorde régner dans notre établissement. Les règles n'étaient plus respecter et le respect n'était plus en lieux. J'en ai parler au principal avec les récent évènement  Il à accepter que les ancien préfets soit réintégrer mais à une seul condition.
_ Laquelle? Demanda le japonais.
_ Celle de choisir des "invités d'honneurs". Répondit les quatre préfets en coeur.
_ Des invité... D'honneurs? Demanda Elliot sans comprendre.
_ Le principal leurs à donner une liste de plusieurs nom. Les préfets en on choisi quatre. C'est quatre personnes, vous, deviendrez les invité d'honneurs, puis, après avoir donner un certain signal, nous à ordonner de suivre le chemin de la forêts derrière l'établissement. Nous devions vous récupérez et vous intégrez ici.
_ A proprement dit vous en savez pas beaucoup. Constata Vincent.
_ C'est exact.
_ Que doit faire les invitée d'honneurs? Demanda Elliot qui avez repris sa place initial.
_ Eh bien, ils ont à peu près le même rôles que les fags des préfets. Ils aide parfois au corvées  peuvent aller sur la pelouse, au belvédère du cygne. Mais ils ne peuvent pas participer au thé nocturne.
_ Fag? Demanda Elliot.
_ Corvées? Demanda de même Kanon mais avec un aire dépiter.
_ Oui. Les fag aide au tâches que les préfets demande.
_ Oh...


Ils eurent tous les quatre en soupire dépiter.


_ Une dernière chose. Demanda le lord.
_ Oui?
_ Quelle date nous somme?


Tous les cinq se lancèrent des regards d’incompréhension.


_ Le 18 Mars. Répondit le préfets porteur du houx.
_ Le 18 Mars combien?
_ Le 18 Mars... 1890... Pourquoi? Fit Bluer


Leurs visages se décomposèrent. Elliot devenais encore plus pâle qu'elle ne l'été déjà.


_ Milles... Milles.. 1890...?
_ Bah oui. Qu'elle est le problème?


Dans leurs tête tous s'arrêter. C'est un rêve. Oui un horrible cauchemars  Elliot se pinça l'avant bras pour en être sur. Mais rien ne se passer. Que se passe t'il ici? C'est une blague?!


_ Comment tu as deviner... Vincent...? Demanda faiblement Elliot, les yeux dans le vague.
_ L'architecture, le style vestimentaire et les manière.
_ On dors hein...?
_ Non. On ne peut faire un rêve tous en même temps.
_ Je vais m'évanouir...


Les préfets se regarder. Qu'est-ce qu'ils avait avec la dates?

_ Enfin, il se fait tard  Messieurs veuillez montrer les dortoirs à vos "invité d'honneurs" je vous prit, c'est bientôt l'heurs de l'extinction des feux.


Ils réagirent puis s'avancèrent chacun devants leurs "invités".


_ Nous ne nous sommes pas présenter convenablement, je me prénomme Edgar Redmond.
_ Je suis Herman Greenhill, enchanté.
_ Mon nom est Lawrence Bluer.
_ ... Gregory Violet.
_ Enchanté, mon nom est Vincent Montchester.
_ Je suis Kanon Wakada.
_ De même, mon nom est Aden Derick.
_ ... E... Elliot Taylor.


Elliot remarqua la ressemblance avec les deux rouge. Sa serais drôle si leurs familles sont liée.


_ Nous allons vous montrez vos dortoirs maintenant!


Gregory passa à coté d'Elliot en lançant un "suis moi" avant de se diriger vers la porte. La rousse eu un temps de réaction avant de prendre une valise et lui courir après sous le regards amusé des autres.
Celle ci ralentit sa course en arrivant à quelque mètres de son guide. Elle le suivit comme elle pus en silence, tentant de garder sa valise en mains. Elle avait comme l'impression qu'elle c'était alourdit. La fatigue surement, de plus que les précédentes information l'on totalement assommer.
Son préfets s'arrêta devants une grilles noir qu'il ouvrit.
Elliot leva les yeux avant de rester bouche bée. Quelle façade incroyable  Le portail est en fer forger noir, deux pilier de pierre gris avec des statut de loups assis la tête baisser y sont poser au dessus. Pour finir en arc de fer noir d'où le blason du dortoir est présenter. Derrière, un chemin en escalier monte légèrement en zig zag border par quelque buisson foncer et lampes de sol noir. La pelouse foncer porte quelque tombes et arbres mort. Pour finir, un manoir de style gothique sombre dominer le paysage dans toutes sa splendeur. Ce paysages est...


_ Magnifique... Pensa t'elle à voix haute.


Du coin de l'oeil elle vit Violet la regardant avec un imperceptible sourire.


_ Tu me suit?


Elle hocha la tête et commença à s'avancer sur ses traces. Dans le silences, ils grimpèrent les escaliers avec juste le cri des corbeaux comme arrière fond. Elle monta les dernière marches se trouvant être celle du manoirs avant de passer les grande porte de bois. Le décor intérieur est tout aussi splendide. Sombre, gothique, tordu  intéressant. Elle le suivit en écoutant bien ses explication.


_ En temps que seul filles du dortoirs, tu aura une chambres individuel, on ne sais pas se qu'il se passera si tu dors avec un troupeau de garçon et je préfère ne pas courir le risque. Quelqu'un t’amènera ton uniforme dans la soirée. Tu dois être levé pour 6h 30, à 7h il y aura le thé du matin, à 7h 30 le début des cours et à 9h le petit déjeuner... Tu suis?
_ Oui.
_ Bien. Un sac avec tes affaires nécessaire pour les cours t'attends dans ta chambre.
_ Bien.


La rousse suivit le noir à travers les couloirs jusqu'à une porte.


_ Voici ta chambre, quelqu'un viendra te déposer tes affaires. Et n'oublie pas d'être lever pour 7 heurs, je vérifirer.
_ Bien.
_ Bonne nuit Mademoiselle Taylor.
_ Bonne nuit monsieur Violet.


Il partit sans se retourner. Quand il disparut derrière un couloir, la jeune fille ouvra la porte en bois sombre et découvrit son nouvel espace personnelle  Une chambre assez vaste, au mur couleur clair et au parquet sombre. Un assez grands bureau avec une chaise sombre, une armoire en bois sculpter  à sa gauche il y avait une grande bai vitrée border par des rideaux de couleur violet sombre. Enfin, coller le devants au mur de la porte, un grands lit en baldaquin avec la couverture violet et les rideau de même couleurs mais à fine rayure verticale noir.
Elliot referma la porte pour s'y adosser avec un long soupire. Qu'elle journée, pour un rêve il est tout de même très réaliste et très épuisant. La jeune fille se dirigea vers son lit pour y déposer sa (saleté de) valise. Elle l'ouvra mais à peine qu'elle entrevu le contenu qu'elle l'a referma aussitôt. Elle se sentit pâlir en voyant le nom inscrit sur la petite plaque doré. "Aden Derick"... Aden... Derick...
Sans était trop. Sa seul envie était de pleurer et retourner chez elle.
Avec un soupire, elle posa la valise dans un coin et envoya valser son gilet sur la chaise. Un cartable est poser sur le bureau. Surement les affaires scolaire. Elle enleva son ruban en faisant très attention à la fleurs. Elle posa le touts sur une table de chevet et déboutonna un bouton de sa chemise laissant apparaître le début de sa poitrine dans un décolleté en V.
La porte toqua à cet instant. Elliot alla ouvrir pour découvrir un jeune homme plus grands qu'elle, les cheveux en crête blonde avec les cotées raser de couleur noir (comment il faisait tenir ses cheveux?), le même uniformes que Gregory Violet mais le gilet et le pantalon noir, Une cicatrice noir (surement du maquillage) traverser son oeil gauche jusqu'à la joue, ses yeux sont d'ailleurs maquiller. Il à plusieurs piercings au oreilles.


_ Salut... Je suis charger de remettre sa au nouveau... Commença le gars un peu penaud.
_ Je suis la nouvelle, Elliot Taylor. S'il te plait, peut tu ne pas faire de commentaire sur mon prénom.
_ D'accord. Voici ton uniforme, je m'appelle Chesloock! Ravie de faire ta connaissance Elliot!


Elle les prit en mains avec un sourire.


_ Merci.
_ Bon bah j'y vais, à demain Taylor! Fit il en partant avec un signe de mains.


La jeune fille ferma la porte. Rapide se gars. Elle posa ses affaire sur le bureau et accrocha le Dalhia à la boutonnière de sa veste par mesure de sécurité.
La rousse s'étira en baillant. Elle est épuiser! Celle ci retira ses chaussures, sa jupe, et sa chemise pour retirer son corset. Après une belle bataille envers les cordons résistants de son sous vêtement, elle pus enfin respirer.


_ De l'air! Pensa t'elle à voix haute. Elle le jeta sur sa chaise et remis sa chemise.


Une fois ceci fait, elle se glissa sous les draps de son lit. Le matelas est parfait, les couverture douce et chaude, l'oreiller moelleux à souhait. Ce lit est vraiment super!
Elliot regarda le plafond en repensant à sa journée.
Celle ci à était dès plus étrange, elle avait débuter dans une forêt, lui à fait rencontrer plusieurs personne, et à fini par la faire intégrer dans une école d'où elle est la seul filles par erreur.
Elle allait s'endormir et tout ne sera qu'un rêve. Mais elle nota mentalement que si elle se réveillerais ici, tous sa est la réalité.
Elle se tourna et ferma les yeux. Tous n'est qu'un rêve.
Et c'est sur cette pensé qu'elle tomba dans le pays des songes.


(Version non corrigés)
Yumi Tsukine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ragmaho



Messages : 12
Date d'inscription : 30/04/2014
Age : 16
Localisation : VK Land ( ̄▽ ̄)

MessageSujet: Re: FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours   Jeu 29 Mai - 16:50

Et oui ton petit Caméléon te suis >3< Dis dis dis, j'ai le droit de tomber amoureuse de Kanon et Violet ??? 
Au niveau de l'histoire c'est plutôt cool et entrainant, j'ai bien envie de connaitre sa première journée de cours tiens 8D
Si non fait attention : tu mélange les temps >3< (deux ans que j'ai la même prof de français et deux ans qu'elle me tue si je mélange les temps), ce qui rend la lecture un peut désagréable par moment Surprised ah et aussi pour les dialogue c'est "-" pas "_"
Bon bref, je serais de retour pour le prochain chapitre ! °3°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours   Aujourd'hui à 8:34

Revenir en haut Aller en bas
 
FanFiction sur le manga Black Butler/Arc Weston College/En cours
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fanfiction Vampire Knight & Black Butler
» Nouvelle Galerie de Black Butler =D trop cool =)
» Quel personnage de Black Butler êtes vous ?
» Black Butler : Book of Circus - Episode 1 !
» Black Butler scan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
tengai no sora :: fiction :: fan fiction-
Sauter vers: